Le comportement des mobinautes

Aujourd’hui les smartphones et tablettes offrent d’immenses opportunités d’usages pour les utilisateurs. En 2014, 20% de la navigation Internet se fait via mobile, contre moins de 13% en janvier 2013.

Il faut donc s’attendre à une montée progressive en pourcentage de connexion via les smartphones et les tablettes contre une baisse de celle via les ordinateurs de bureau et portables. C’est une réalité, les smartphones ont considérablement modifié le comportement des consommateurs.

  • Les smartphones font partie intégrante de notre vie quotidienne

    Plus d'un milliard de mobiles ont été vendus en 2013, soit une inflation de 39% comparé à 2012. On ne peut que le constater, aujourd'hui les smartphones sont passés du statut « assistant numérique personnel » à « véritable compagnon » pour la plupart des utilisateurs.

    C'est pour dire, selon un récent sondage plus de la moitié des personnes interrogées ont utilisé leur smartphone tous les jours pour se connecter à internet durant l'année 2013. D’autant plus que les trois quart ne quittent jamais leur domicile sans emporter avec eux leur téléphone.

    Et les chiffres n'en resteront pas là dans les années à venir, on constate que 23% envisagent une utilisation encore plus intensive dans le futur.

    Le monde mobile
    Smartphone partout

    La consommation des mobiles augmente et les usages évoluent puisque 50% des mobinautes se servent de leur mobile pour effectuer une recherche sur internet.

  • Usage des application

    Les applications ont connu une nette augmentation dans leur utilisation chez les mobinautes. En moyenne, on retrouve 30 applications installées sur leur smartphone sachant qu’environ 6 seraient payantes.

    Alors que l’usage explose dans les applications vidéos (66% des sondés indiquent se servir de leur smartphone pour regarder des vidéos, 12% admettent visualiser des vidéos au quotidien), ce sont principalement les applications de messagerie et de réseaux communautaires qui se retrouvent en pôle-position.

    En effet, 70% des sondés sont aussi des utilisateurs de réseaux sociaux sachant que 38% se connectent au moins une fois par jour sur leur page personnelle.

    Applications smartphone
  • Les smartphones ont transformés les habitudes de consommation

    Force est de constater qu’aujourd’hui, le degré d’intégration des téléphones mobiles est de plus en plus élevé dans notre quotidien. La fréquence d’usage nous le prouve puisqu'aujourd'hui environ 37% déclarent rechercher au moins une fois par semaine une information sur une structure locale. Parmi eux 81% s’en sont servis ensuite dans le cadre d’une action.

    Les téléphones mobiles sont devenus de vrais outils d’influence dans nos actes d’achat. 70% affirment avoir utilisé leur smartphone pour effectuer une recherche sur un produit et plus d’un quart s’en servent pour comparer les prix avant un achat.

    C’est d’ailleurs du domicile qu’ils ont procédé à leur requête, loin devant le lieu de travail ou les transports en commun. Dans 30% des cas, ces recherches ont débouché sur des commandes faites en lignes contre 22% qui ont conclu sur des achats directement en magasin.

    Integration et developpement de site internet
  • Les obstacles au m-commerce sont toujours présents

    Les obstacles au m-commerce ne sont plus les mêmes qu’il y a deux ans où la principale contrainte restait encore l’utilisation des ordinateurs fixes.

    Aujourd’hui, ce n’est plus le cas et les véritables facteurs qui poussent les utilisateurs à ne pas acheter sur mobile sont le manque de fluidité dans la navigation et le manque de clarté et d’éléments de réassurance.

    Manque de fluidité
  • Les attentes des mobinautes

    Aujourd'hui, la plupart des utilisateurs veulent avoir la possibilité d’exécuter des transactions rapides et fiables. Les grosses attentes sont du côté des performances que peuvent révéler un site web mobile. Dans ce cas, 43% des sondés seraient prêts à utiliser leur Smartphone beaucoup plus souvent pour acheter, réserver ou consulter en ligne.

    Il faut savoir que si lors d’une première navigation d’un site web mobile, il n’est pas fonctionnel, les internautes navigueront et achèteront sur d’autres sites. D’autant plus que l’image perçue de la marque sera mauvaise.

    En matière de sécurité des données personnelles, les français sont encore réticents. Parmi les m-shoppers, 58% acceptent tout de même de fournir leurs informations personnelles pour profiter d’offres commerciales.

    Du côté des commerçants, les consommateurs souhaitent fortement qu’ils profitent des nouvelles technologies pour mettre en place un service de plus en plus personnalisé et transparent. Si elles souhaitent tenir le cap, les entreprises ont intérêt à investir dans des initiatives d'analyse et d'interprétation des données, notamment dans le cadre des médias sociaux.

    Paiement securisé
  • Les tendances

    En 2015, les technologies Web mobiles auront évolué suffisamment pour que la moitié des applications natives convergent vers des applications web. Il est prévu que 50% des boutiques d’application seront des applications web.

    Scanning

    On note aussi que d’ici 2017, 94,5% des smartphones vont être utilisés de plus en plus comme gain d’argent : par exemple l’application Codecheck.info permet par aux mobinautes de scanner le code-barres d'un produit pour obtenir en quelques secondes des informations générales sur l'article, comme sa composition, ou encore dans quel magasin le produit est disponible au meilleur prix.

    D'ici quelques années, au moins 50 % des vingt premières places de marché en ligne prendront en charge le « shopping social » en temps réel.